Parce qu’on a tous eu notre Docteur Who…

Hey coucou les 🍑🍑 !

Après une traversée du désert … Un petit syndrome de la page blanche…

La sirène bipolaire aux cheveux rouges est de retour…

(alors nan, je ne me la pète pas en disant sirène… Étant donné que c’est quand même un être… Mi-femme… Mi-morue… Donc je trouve que ça me va plutôt pas mal, et toi qui es en train d’acquiescer de la tête je te vois et je te merde ! )

Toujours est-il, que je traverse une période qui n’est pas simple (eh oui, j’y suis toujours, mais il faut avouer que le soutien aide à surmonter beaucoup de choses), mais l’écriture s’est mise à me manquer horriblement.

Honnêtement… Je dois être responsable d’une partie de la déforestation mondiale, vu ce que j’ai jeté en papier…

Le nombre de page déchirée

La colère…

Les larmes qui ont coulé dessus, ont été nombreuses.

Perdre ce pour quoi je me sentais forte a été une douleur indescriptible… Être incapable de pouvoir écrire la moindre phrase qui me ressemble.

C’est tout simplement parce que je m’étais perdue… Ce que j’étais avait foutu le camp avec ce qui faisait ma joie de vivre… Perdre son identité… C’était un peu ce que je ressentais.

Pas fun hein?

Bref… Je retente et cette fois je me lance sans brouillon… Sans papier…

(nan parce que, jeter l’ordi dès que quelques lignes ne me vont pas, ça risque de faire cher à la fin… Surtout qu’il n’est pas à moi et que mon cher et tendre, qui contenait absolument toute ma vie et mes écrits, à rendu l’âme… Si je puis dire ça comme ça)

Pour reprendre le chemin de l’écriture, je refais un « hors série »…

J’ai des interviews qui attendent,

Le sujet des droits d’auteurs à exploiter (dont j’avais ouvert un débat sur la page Facebook et qui a bien marché, au passage merci à vous 🖤)

J’ai aussi des histoires de tattoo…

Mais pour me remettre en jambe, ce qui me parle le plus est un sujet que j’ai à « affronter » tous les jours…

Un sujet que j’ai l’impression de devoir contrôler sans cesse… De ne pas être comprise…

Je vais tenter d’expliquer ce qu’est: « le ressenti » et la gravité que ça peut engendrer quand vous minimiser ce sentiment, cette pseudo réalité, face à une personne qui tente de vous l’expliquer …

Pourquoi écrire là-dessus ? eh ben pour la simple et bonne raison c’est qu’il nous emmerde celui-là parfois, bordel de merde ! (Ouais nan par contre je suis toujours aussi vulgaire 😁)

Mais, je vous jure que cette particularité, qui est pour chacun d’entre nous différente, agit directement sur notre manière de voir les choses et sur nos actes… Et beaucoup confondent LA réalité, avec leur propre ressenti, et d’autres le démontent (alors que l’on tente de leur expliquer) tout en leur prouvant qu’ils ont tord…

On s’en fout de qui a tort ou qui a raison… C’est même presque con de tenter de démontrer ça… Puisque l’on parle d’une sorte de réalité parallèle, qui est construite autour de vécus, d’expériences, de sentiments et de multitude de petites choses qui font que la situation, à ce moment présent, est analysée différemment, prouver « une erreur » c’est remettre en question des acquis pour celui qui tente d’expliquer sa réalité (son ressenti) ça peut être vécu comme un affront.

C’est aussi, comme-ci, vous veniez déposer une bombe dans un monde qui tente de vous expliquer pourquoi et comment il existe … Mais que vous refusiez son existence. Pour celui ou celle à qui il appartient c’est extrêmement douloureux.

Lorsque tu vis une situation (peu importe ce qu’elle est, heureuse, dure ou autre…) tu as ces gens qui ont cette capacité rationnelle d’analyser immédiatement, qui prennent les choses telles qu’elles sont. (eh franchement je sais pas comment vous faites… Perso c’est bagdad dans ma tête direct 🤣)

Et puis, tu as ce que j’appelle les « Docteur Who »…

Nous… Qui lorsqu’un événement arrive, les faits concrets qui se déroulent sous nos yeux, passent presque au second plan, tout est dans une analyse totalement différente.

En une fraction de seconde, ce sont des émotions, des expériences passées qui viennent s’y greffer pour « aider » à une autre compréhension.

On ne cherche pas à se dire « il se passe ça »… Vu qu’on le voit, on cherche à connaître « le pourquoi »… Rien n’est plus important que de décortiquer et de savoir ce qui a fait qu’une personne est choisie un mot plutôt qu’un autre, de se dire que si un geste avait été fait avant ou après une phrase ça aurait tout changé à la scène et donc à cette bouffée de sentiment qui fait tout exploser. On ne se sert pas exclusivement ce qui arrive là, de suite, sous nos yeux ou nos oreilles.

Notre cerveau construit une réalité parallèle ou se mélange les faits rationnels de la scène à toute une flopée de données qui sont différentes pour chaque personne.

Votre passé, votre entourage, vos blessures, vos joies, tout ça sont des données avec lesquelles vous avez construit une sorte d’algorithme et c’est cet algorithme qui analyse tout, sans même que vous en ayez le contrôle presque.

Pour essayer d’expliquer plus concrètement, c’est comme lorsqu’un enfant fait face à la séparation de ses parents, et qu’il ressent, (qu’il a l’impression) que c’est de sa faute.

Ce n’est pas la réalité des faits…

Ce n’est pas vrai… Mais dans sa tête… Dans son cheminement de pensées … Dans son monde construit avec son Docteur Who… Ça l’es.

Et là… Personne n’aurait idée de lui dire que ce qu’il pense est bête… Infondés ou autres …

Non personne…

Mais lorsqu’une situation se passe entre deux adultes… Certaines réactions sont différentes…

Pourquoi dès qu’il s’agit d’être adultes, le ressenti deviendrait-il puéril?

Pourquoi ressentir le besoin de démonter cette réalité parallèle plutôt que d’essayer de comprendre comment elle s’est construite et d’avoir les mots…? Mais surtout les gestes pour qu’elle puisse se remanier… Pour pouvoir la ramener doucement à la vraie réalité des faits présents…?

Sachez que les mots ont une capacité très brève de soigner…

Ça marche un temps… Mais c’est par les actes… Les preuves, que vous arriverez à ramener les Docteurs Who à leur identité première, à modifier leur algorithme pour les aider à cesser cette analyse constante, qui peut parfois les pousser à identifier des choses terrifiantes.

Peu importe si pour vous:

« C’est bête », « Ça n’a aucun sens », voir pire… « C’est totalement con de penser ça ou d’analyser ça comme ça »…

Parce que sachez, que si le ou la Docteur Who l’analyse comme ça, c’est que quelque chose a fait que ça le devienne… Et il est même fort possible, que dans votre comportement ou dans vos mots il/elle en soit venue à analyser comme ça… Que tout ne vienne pas de son passé ou de l’influence de son cercle de vie.

C’est parfois extrêmement difficile de se dire que suite à un détail nous sommes capable d’influencer… Mais c’est pourtant vrai, car, que nous le voulions ou non, nous sommes tous influencés par des milliers de choses qui font nos choix, qui détermine nos directions, qui décide des personnes qui feront partie de notre entourage.

Nous nous fabriquons nos propres influences.

Elles changent au fur et à mesure de notre vie et seront toujours des données en plus qui influenceront encore sur les nouvelles pour sans cesse renouveler cet algorithme, le perfectionner pour tenter de le rendre le plus infaillible possible.

Je sais pas si j’ai réussi à expliquer correctement les 🍑🍑 …

Mais ce qu’il faut retenir de cet article chelou et hors-série… C’est que ce n’est pas en forçant les gens à admettre votre réalité que les choses iront mieux.

Ce n’est pas en essayant de prouver au Docteur Who qu’il a tort que cette dimension parallèle cessera d’exister, au contraire, une autre se créera, encore plus noire…

La seule chose qui se passera… C’est qu’il ne vous parlera plus… Que la communication sera rompue car si les ressentis (tous comme les sentiments) ne peuvent pas être exprimés sans crainte de jugement… Ils mourront dans un trou noir embarquant tout ce qui trouvera autour de lui.

Apprenons à écouter les autres de manière saine, à prendre en considération, que ce n’est pas parce que vous expliquer quelque chose à votre sauce, que la personne en face va l’entendre comme vous le voulez.

Cessez de convaincre avec des mots… Agissez ! C’est par les sentiments que l’on met dans ses actions que tout prend un vrai sens.

Laissez parler les Docteur Who… Laissez leurs dimensions vous expliquer ce que vos dires et vos agissements ont sur leur âmes…

Apprenons juste à communiquer… Un apprentissage d’une vie entière.

Bon, beh voilà les 🍑🍑 … Je vais bientôt finir par mettre un point final à tout ça…

En vrai, ça fait 15 fois que je me relis et j’arrive pas à dire si j’ai retrouvé mon essence ou non… Mais je ne vois pas comment je pourrai la retrouver si je n’écris plus…

Je ne sais pas non plus si mon analyse est réellement construite comme j’ai pu avoir l’habitude de faire… Mais en tout cas, à ce moment précis, avec tout ce qui se passe dans ma tête c’est comme ça que c’est sortie…

Alors à vous les Docteurs Who qui existent de partout… On lâche pas et on continue de parler de nos réalités … Mais attention que ça ne vous bouffe pas !

Et a tout les Saint Thomas… Fermez un peu les yeux et tentez l’effort de comprendre le fondement du « Pourquoi »…

Bon aller sur ce, je vous laisse vraiment, on n’va pas blablater pour rien non plus, sinon on va se faire vite chier!

Mais je n’oublie pas… Je vous love la fesse droite 😁

Eh ouais parce que ça… Ça ne changera jamais… (sauf peut-être dans la réalité de l’un d’entre vous… Ce sera peut-être la gauche … Qui sait… 😉)

2 commentaires sur “Parce qu’on a tous eu notre Docteur Who…

  1. Ben voilà. Tout est question de point de vue et de goût et chacun de par sob histoire appréhende les choses d’une façon qui lui est propre.
    Quand on me demande pourquoi je reste en retrait de X, personne appréciée de tous… je n’essaie plus d’expliquer. Je l’aime pas.
    Mes ressentis nés de mon histoire me rendent sensible à certains signes. Pourtant je suis aveugle habituellement. Mais parfois..
    Bisous toi

    J'aime

Répondre à jo3jeans Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s