#balancetonclient

Hey coucou les p’tits 🍑🍑

Ah lala que de temps a passé depuis mon dernier article… Vous m’avez manqué 🖤…

Bon bref… Nous n’allons pas non plus nous envoyer des fions d’amour dans la gueule… On est pas là pour ça!

Cet article va sonner un « chouille » différent des autres…

Aujourd’hui, pas la parole à un ou une encrée qui pourrait nous parler de l’histoire de son tattoo!

Nan nan nan

On va parler d’un sujet qui a été abordé sur la page Facebook…

J’ai publié (le 27 janvier) un article que je venais de lire … (Pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire… tu clic sur l’image et bim, c’est magique tu pourras lire l’article en question)

image article viol tattoo
Entrer une légende

Eh la… AAAAaaahhh mais mon dieu 😱 que n’ai-je pas fait!!! (je vous l’demande 🤔😑!)

Beaucoup d’amalgames… Beaucoup de comparaisons… Beaucoup de beaucoup…

Cependant, j’ai publié cet article dans un seul but…

Parler de ce qui peut se passer au niveau des déviances dans ce métier…

Oui oui oui… je vous entends d’ici…

« mais y’en a pas que dans ce métier » , « c’est un ramassis de conneries », « et on en parle des autres ? » « et faut pas parler de ça, y a déjà assez d’amalgames, ça va mettre encore plus la merde »

Alors mettons tout à plat et expliquons…

Pour ceux qui auraient suivi « Journal d’une tatouée »… Vous avez pu découvrir que le projet a commencé par une première histoire (logique…) et cette histoire c’était la mienne…

Dans ce premier article, je raconte mon viol et comment j’ai exorcisé ce passage de ma vie dans l’encre…

Je me suis donc senti « concernée » par ce genre de contact non désiré.

Non pas que mes agresseurs étaient tatoueurs …. NON! Mais une agression sexuelle reste une agression sexuelle… Qu’ils/elles soient tatoueurs/euses, médecins, plombiers, avocats ou ce que tu veux… L’acte reste le même.

J’ai donc diffusé cet article dans l’intention de parler de ça et de dire que, oui en effet, il peut y avoir ce genre d’abus dans le tattoo…

Oui, il y en a dans d’autres milieux… Ok, tout à fait…

Mais la précisément…

Je bosse avec le milieu du tatouage… Donc je me voyais mal partager un article sur les abus sexuels des crocs morts, rue Jean Largarde à Paris… Ta’u…

Parler des dérives, ne veux pas non plus dire que, TOUT, le milieu est bouffé par le vice.

Dans tous les commentaires (mais là c’était surtout des MP)… J’en revenais souvent à la même conclusion…

Y’a un putain de manque de renseignement …

Et aussi… à quelle heure on laisse un enfoiré de pervers continué de tatouer alors qu’après avoir placé le stencil, pour un « under boobs », il se met à lui lécher le téton…

Heu pardon mais … bim… oups sorry! reflex coup de boule

Donc non, cet article n’était pas fait pour voir émerger des sursauts de mécontentement… Juste pour informer.

Et comme dans toutes informations, il faut avoir un esprit d’analyse et ne pas faire d’amalgame, ni de généralité!

Certes, sûrement quelques crédules iront crier sur tous les toits, que tous les tatoueurs et tatoueuses sont des pervers/es…

Mais si ce genre d’information est traité aussi connement, dans des cerveaux qui se rapprochent plus de l’état de putréfaction, que d’un fonctionnement normal…

C’est que de base…

Ils n’auraient surement pas été des clients, et que la « haine » de ce que le tattoo représente pour eux, était déjà bien présente dans leurs esprits.

Quand ce genre d’idées reçues est bien incrustées à la base… Hm comment dire…

Je conseille à tous de suivre le proverbe suivant « Je parle pas aux cons ça les instruits »
(Namasté)

MAIS… (ui y’a un mais)… Parmi tous ces « pitis » messages sympathiques… J’ai relevé, qu’on parlait aussi beaucoup des clients/es qui se comportaient comme des Peppa pig!!

Je me suis dit… Ok…

Ça revient beaucoup trop souvent…

Y’a une couille dans le potage…

C’est vrai qu’un certain nombre d’ami(e)s tatoueurs/euses, m’en avaient parlé, mais j’ai vu de plus en plus de personnes m’envoyer des messages me signalant à quel point c’était récurrent…

J’ai donc écouté… Et, ça me paraît évident…

Après avoir lu et compris le fameux article… Et pour que les choses soient rétablies dans les deux sens…

Mesdames et Messieurs… Nous allons parler des dérives et abus des clients !

TADAAAM…

Bonsoir et Bienvenue à #balancetonclient

(musique de « qui veut gagner des millions »)

Comme je viens de le dire plus haut, j’avais déjà eu quelques retours d’ami(e)s à ce sujet… Autant clients… Que clientes…

Eh oui parce-qu’il faut pas croire… Mais… Ça sent le réchauffement climatique dans les p’tites culottes !

Voilà comment certains tatoueurs se retrouvent avec des messages commençant de manière très normale… Et puis…

👍 Demande de renseignement…

✌ On blablate du projet…

L’artiste a le malheur de mettre un « 😉 »

eh là…

« Branle-bas de combat… toutes les hormones sur le pont!! Il a mis un emoji clin d’oeil… Alors ça, si c’est pas une invitation à me prendre sauvagement dans son shop… je ne sais pas ce que c’est! »

Bah ouais… C’est bien ça le problème… Tu ne sais pas…

La phrase magique… Hm tu la sens venir… ?

  • « Eh si je te payais en nature…?
  • C’est-à-dire…? je suis pas sûr de bien comprendre…?!!
  • Bah si… Tu me fais mon tattoo… Et puis… Quand le shop est fermé… Je te fais du bien…

*Bruit de machine à sous quand tu gagnes le Jackpot*

#balancetonclient = Celle-ci c’est la testeuse… Elle voit, elle tâte le terrain… (A défaut de tâter autre chose) si ça marche… Elle est aux anges, et si ça marche pas, tu auras ta phrase magique:

« Nan mais c’était de l’humour hein… Faut pas abuser je suis pas une biatch »

… 😑 nan nan, on a jamais pensé ça voyons 😑…

Tu as aussi la Queen… Késséssé la Queen?

Eh bien c’est la même (à peu de chose près)

Mais elle…

Elle est dans ton shop, elle te regarde droit dans les yeux…

Et elle à même pas les jambes qui flagelles quand elle te demande… Non Non Non !!

*Alerte canicule… Alerte canicule-string*

Après ça , n’oublions pas la Warrior

La Warrior, c’est un bon gros spécimen de lourdasse, qui n’en n’est plus au point d’envoyer de simples signaux gentillets… NAAAN…

  • « Tu me places les caches tétons…? Je vais pas réussir à les mettres…
  • Ah mais t’inquiète pas, c’est simple, je te laisse te préparer et je reviens quand c’est fait.
  • Non mais vraiment… Je crois que tu devrais m’aider… Sinon c’est pas grave, ça me gêne pas, on peut faire sans…

(vas-y, fais-toi titiller le téton à coup d’aiguille on va rigoler m’amz’elle 😂)

Evidemment valable, pour toutes les zones intimes à cacher lors de l’encrage…

À ça tu rajoutes, les selfiseuses, qui au lieu de la proposition écrire, t’envoie une photo pour que ça soit plus clair, tout de suite… (Spécial dédicace aux gynécologues, qui eux, n’ont même pas pu en voir autant… )

Bien sûr tous ces comportements sont à mettre aussi au masculin…

« OOOooh Dick pics quand tu nous tiens »…

Je n’vais pas tous les énumérer, mais il y aussi les gestes déplacés, en passant par des effleurements répétitifs, clin d’œil, les allusions dérangeantes que l’artiste va gentiment éviter par un acquiescement de la tête, un sourire gêné et l’espoir grandissant que tu quittes son shop le plus rapidement possible etc…

Alors à vous… Vous chers clients et chères clientes…

Votre tatoueur ou votre tatoueuse, ne sont pas forcément vos ami(e)s.

Ce n’est pas parce qu’ils se sont comportés comme des gens civilisés, lors d’échanges de messages, qu’ils/elles vous lancent des invitations à s’envoyer en l’air, ni parce qu’ils vous ont sourit, et envoyé un émoji dans une conversation.

Rire avec vous, avoir un feeling… Ne fais pas de vous des privilégiés, ils font juste leur taf !!

Un(e) tatoueur/euse, est un(e) artiste qui a pour vocation profonde de « modifier », d’embellir votre peau… Votre corps… Il passe des heures à travailler vos projets sur papier, à discuter avec vous pour en sortir une oeuvre qui est à votre image, tout en intégrant son style.

Il partage ce moment si particulier avec vous, qui est de franchir un cap, celui de marquer votre peau à vie.

Il y a proximité des corps, partage de douleur par l’empathie, écoute du client pour le rassurer, pour lui expliquer les soins, pour être la pendant, et après cicatrisation…

Mais tout ça… C’est son métier… C’est sa passion.

Vous comportez comme ça, c’est salir son art, c’est rabaisser ce qui lui a demandé des années de pratique pour en arriver là !

Alors, étant dans une époque où le mot « respect » est dans toutes les bouches, mais où la définition n’est connue de personne… Faites passer le mot… Changez la tendance !

Il existe des artistes formidables… Hors du commun, qui ont chacun des styles et des personnalités différentes, et que parmi tous ceux la… Il y a le vôtre… Celui avec qui vous ne regretterez jamais !

On ne le répétera jamais assez…

Mais, prenez le temps de choisir, prenez le temps de prendre des renseignements…

Et cessons de rabaisser les artistes par ce genre de comportement ou de pensées, de les stigmatiser, de généraliser…

Ils font cicatriser des épreuves de vie… Ils réalisent pour vous ce que vous avez toujours voulu…

Laissons le hashtag balancetonclient…

Et créons… #jaimemonartiste … Pour tous ceux qui veulent partager leurs superbes expériences et conseiller les futurs encrés…

Eh voilà les p’tits 🍑 …

J’ai dû faire une épuration des infos car j’en ai reçu beaucoup, et parler de toutes les expériences aurait pu faire un bouquin.

Donc bien évidemment, on n’oublie pas les vraies victimes qui ont été abusées par des artistes, et on n’oublie pas les clients qui le font aussi.

Tout ça n’est pas à généraliser (on le dira jamais assez)

Je vous laisse et je vous dis à très vite pour un nouvel article…

Eh bien sûr…

Je vous love la fesse droite 😘🖤

 

 

3 commentaires sur “#balancetonclient

  1. En tant que tatoueuse j’ai eu des trucs un peu sales (le client qui te montre par mp où il veut son tatouage – en l’occurrence sur l’épaule – et t’envoie une photo de lui en moule bite pour te montrer -_- ) ou un peu moins clairs mais très malaisants.
    J’ai réfléchi à la question et clairement quand j’ai tatoué quelqu’un d’un coup on oublie le concept client / tatoueur et ça devient « on est les meilleurs potes au monde » avec des comportement parfois vachement abusés. Et puis il y a cette confiance que t’offrent de parfaits inconnus.
    Tiens je te raconte :
    Il vient me voir avec un projet qui pue du cul (de mon point de vue de chieuse) et je lui dit qu’on peut faire comme ci ou comme ça et il me donne sa confiance, paie ses arrhes et s’extasie sur le dessin, je le reçois, on boit un kawa parce que j’aime bien démarrer l’après midi comme ça et je l’installe, cette fois le tattoo est sur le bras, c’est cool, je prépare sa peau (je le touche), je place le stencil on valide ensemble le placement (mes mains sont sur lui), je l’installe, je prépare le matos et je le crème (je le touche again) puis je tatoue, mes mains le touchent encore, tenir la peau, nettoyer, remettre du baume. Le tattoo se termine, nettoyage, baume, pansement avec mes mains sur son bras, le mec ravi de son tatouage mais aussi de l’écoute que j’ai eue pendant le tatouage, les rigolades, la connivence qui se crée immanquablement. Le mec est proche de tomber amoureux. Et il reviendra pour un, deux, trois tatouage, la jambe entière… Je sais à sa façon de me parler et me regarder depuis ce premier tatouage que je lui plait et ma seule technique est de garder une distance pro. Pas toujours évident. Ce mec est resté toujours respectueux, lui 🙂
    Bisous ♥

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou.
    Merci pour ton com ❤
    Eh encore heureux qu’il y a aussi des clients biens… Sinon le monde part en live 😂
    Mais c’est vrai que de garder une attitude pro mais en même temps avec la proximité que demande ce travail… C’est pas toujours simple.
    On m’a ramené des témoignages… C’est chaud parfois… 😔
    C’est vrai qu’avec la proximité que l’on peut avoir avec les réseaux sociaux notamment, les gens s’imaginent vite des choses (et ça… Tout domaine confondus)…

    J'aime

    1. sans compter avec un « collègue » qui fait courir le bruit que je m’envoie mes clients dans la salle tattoo =D ça n’aide pas ah ah ^^
      Et puis comme je t’ai dit sur fb c’est aussi les clients qui arrivent avec les fringues pas adaptées, tu te retrouves avec une nana en string super chaud pour un tatouage sur l’épaule parce qu’elle est venue en salopette, heureusement que j’ai un plaid pour palier à ce genre d’oubli =D
      bisous

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s